Les grottes de Guadix sont sans doute l’un des quartiers les plus singuliers d’Espagne et d’Europe. Avec environ 2000 maisons réparties sur 200 hectares, le quartier remonte au XVe siècle et est un exemple de l’ingéniosité humaine pour survivre face aux adversités de l’époque. Vous ne pouvez pas ne pas connaître l’histoire des grottes de Guadix et la raison de leur utilisation, surtout si vous envisagez de visiter la région de Guadix et ses environs.

Cuevas de Guadix : son histoire

Pour connaître l’histoire des maisons troglodytes, il faut en général remonter à la préhistoire, lorsque les tribus troglodytes de l’époque ont décidé de se protéger et de s’isoler dans ce type d’abris naturels. Au fil des années et les changements historiques, économiques et sociaux successifs ont transformé la signification des maisons troglodytes (anciens lieux destinés à la protection des êtres humains et impropres à l’habitation) en maisons authentiques qui répondent à d’excellentes conditions d’habitabilité ; une température constante et agréable pété comme hiver ; une bonne durabilité et le respect de l’environnement.

Plus précisément, les maisons troglodytes de la région de Guadix, Grenade, Gorafe et des environs, apparaissent approximativement en l’an 1452, juste avant la guerre de Grenade qui a conduit plus tard à la célèbre Reconquête des Rois Catholiques. Les Maures qui vivaient dans cette région à l’époque d’al-Andalus ont vu d’un très bon œil l’idée de se réfugier dans des grottes creusées dans les montagnes pour se cacher, une option pour continuer à vivre sur ce qui était jusqu’alors leur terre et, en outre, un moyen sûr de ne pas éveiller les soupçons des chrétiens.

Comment les maisons troglodytes se sont créées

Au cours des XVe et XVIe siècles, il y a eu différents déplacements massifs de la population maure, et ce n’est qu’au XVIIe siècle que les repeupleurs de Fernando III, venus d’autres régions de la péninsule pour tenter de repeupler les maisons troglodytes d’Espagne, ont expulsé les Maures pour s’installer dans ce que nous connaissons aujourd’hui comme le quartier des maisons troglodytes de Guadix. Les dernières fouilles massives dans les grottes ont été réalisées dans les années 50 du XXe siècle.

Parmi leurs avantages, les maisons troglodytes offrent une température agréable et constante tout au long de l’année, respectent l’environnement, permettent d’économiser de l’énergie et protègent contre les incendies, les tremblements de terre et les tempêtes.

Quant à son mode de création, les excavations dans les grottes se font par une coupe verticale dans le sol qui servira de façade. Au centre de cette façade, on dessine la porte en arc (1-1,5 m) et, plus tard, une galerie qui conduira aux différentes pièces et salles de la maison.

Les maisons troglodytes actuelles sont le résultat de l’évolution et de l’adaptation des êtres humains au fil du temps, laissant de côté les maisons troglodytes primitives pour laisser place à des logements sûrs et durables dotés de toutes sortes de conforts.

Maintenant que vous connaissez l’histoire des maisons troglodytes de Guadix, nous vous encourageons à visiter celles de El Torriblanco et à découvrir la sensation de vivre dans la terre.

Passer à la réservation!